theatre

L'Acteur traversé

« Nous ne sommes rien: c’est ce que nous cherchons qui est tout.» Friedrich Hôlderlin, Hypérion
Quoi
Stéphanie Lemonnier propose un nouveau stage d’exploration du 5 au 12 juillet dans la belle campagne de Lozère.
Ce stage offre un cadre d’expérimentation collectif et individuel, axé sur un processus artistique offrant des outils techniques individualisés.
L’axe principal de cet espace d’exploration sera de permettre à chacun de retrouver un chemin organique. À travers des exercices et des improvisations nous travaillerons à libérer le corps et la voix de ses entraves et des nombreux blocages et tensions qui nous empêchent. Comment retrouver le plaisir du mouvement et de la voix, se reconnecter à sa sensation et percevoir les flux vibratoires qui nous traversent, afin de distinguer un geste, d’un mouvement organique et fluide.
Ces processus simples libèrent nos émotions et nous connectent à nous-même pour « laisser faire » et ne pas jouer.
Oublier son corps sans le brider, lui redonner pleinement sa place, s’accepter en conscience dans ce présent et cet espace, retrouver son pouvoir créateur tout en se laissant traverser par un texte, une danse, un chant…
Simplement, être.
Déroulé du stage
Nous travaillerons à la fois sur des temps collectifs et sur une création individuelle.
Lors des temps de travail collectif nous ferons de longs training corps et voix à la croisée du Hatha Yoga, d’exercices de danse pour accroitre l’intelligence kinesthésique et l’ancrage de conscience. Nous aborderons des pratiques de Hatha yoga, de Pranayama, des improvisations issues de la composition instantanée, du mouvement authentique, de la danse Butô, de techniques vocales, de pratiques théâtrales et performatives, nous travaillerons également des chants issus de différentes traditions…
En soirées des rituels seront proposés au bord du feu dans les champs de la Margeride.
La création individuelle est une proposition personnelle courte et très précise de quelques minutes, un chant, une danse, un texte, une poésie, une recherche spécifique… Cette partition peut être un travail mûrit d’une longue réflexion et déjà présenté ou un travail récent et inachevé, c’est à vous de choisir. Nous ouvrirons le stage par la présentation individuelle de ces partitions, puis nous affirmerons et affinerons ce travail tout au long du stage.
Ce travail est présenté en fin de stage devant le public du village.
Un jeun sera proposé le 4ieme jour et nous travaillerons sur différents exercices de souffle et de danse en nature tout en continuant le travail des partitions individuelles en restant observateur attentif et libre de ces nouveaux mouvements, de ces nouvelles circulations.
Cette année une hutte de sudation sera proposée ainsi que des soirées rituelles autour du feu. L’état de transe et les états modifiés de conscience sont de beaux chemins de transformation qui accompagnent harmonieusement le travail artistique.
Nous serons dans une magnifique maison en Lozère dans un tout petit hameau nommé L’estivallet au milieu des champs. Il y a un bel espace rivière en contre bas pour se baigner et danser. Le Malzieu est la petite ville en contre bas ou nous trouverons tout le nécessaire vital.

 

A propos

Maximum de participants: 12
Minimum de participants: 8
Ce stage est ouvert aux acteurs, danseurs, circassiens, artistes, chercheurs de tous bords et de tous poils… à toutes personnes intéressées par une recherche corporelle et une ouverture de conscience.
Réservation contactez Stéphanie : 06 71 00 96 78
Déroulé type d’une journée
De 8h à 11h à jeun : méditation/pranayma/mise en mouvement/danse libre/session de chant
De 11h à 12h : brunch
De 12h à 15h : temps libre
De 15h à 16h30 : suivi individuel des propositions artistiques personnelles
De 16h30 à 18h : danse en nature et en rivière
De 18h à 19h : repas du soir
De 20h à 21h30/22h : rituels, voyages au tambour, chants et danses au bord du feu
Quand et où
Une semaine complète de stage du 5 juillet au 12 juillet 2019 inclus.
Arrivé le dimanche 5 juillet pour un repas en commun et une présentation du groupe en soirée et départ le dimanche12 juillet après le petit déjeuner. Le stage pratique débutera le lundi 6 à 8h et se terminera le samedi soir par un repas convivial.
Il y a 8 chambres et un dortoir de 4 places dans la maison. Une cuisine salon ouverte sur une terrasse pour prendre les repas, une grande salle de travail parquettée, deux corps de maisons et des grands champs qui s’entendent à perte de vue.
La gare de Saint Chely d’Apcher est toute proche de la maison et nous nous arrangerons pour vous récuperer.
Par la route la maison est à 10 mn de la sortie de l’autoroute A75 St Chély d’Apcher.
Une fois le groupe constitué nous organiserons les co-voiturage.
Tarifs
Tarif early bird inscriptions avant le 15 mai :
pédagogie 300 € + 5€ adhésion annuelle/assurance + 80€ pour les frais de la maison.
Total : 385€ la semaine.
Après le 15 mai : 435€
Repas
Pour construire idéalement le rythme journalier, nous n’aurons que deux repas par jour. Un brunch à 11h et le repas du soir vers 18h afin de se retrouver en soirée.
Nous serons en auto-gestion pour les repas. Une organisation vous sera proposée un peu avant le début du stage.
Biographie
Stéphanie Lemonnier, metteure en scène, performeuse et pédagogue déploie ses recherches autour du théâtre physique, de l’anthropologie théâtrale et des transes, notamment au sein de la Cie Lr.
Elle défend avant tout le plaisir et la joie du mouvement et du verbe, revendications politiques essentielles dans ces époques troubles. Elle a soutenu un Master 2 Arts de la scène « L’acteur traversé » à l’Université d’Aix- Marseille en 2016, elle est titulaire d’un D.E Théâtre et d’un D.U d’Écriture. Elle est diplômée de Hatha Yoga, et suit depuis plusieurs années le travail du Workcenter de J.Grotowki à Pontedera et questionne le lien entre états modifiés de conscience et le travail de l’acteur/danseur/performeur. En 99, après une formation classique de comédienne à Paris, elle intègre la Cie du Théâtre de l’Arcane à Marseille en tant que comédienne-danseuse et formatrice en suivant au plus près le travail de la lignée organique de J. Grotowski. En parallèle, elle se forme et participe à des performances en danse butô (Masaki Iwana, Katsura Kan, Soumako Koseki, Atsushi Takenouchi, Adélie Motchan…) puis elle ouvre de nombreux cours et workshop pour questionner la frontière entre le théâtre contemporain et la danse Butô. Ce questionnement sur le lieu de friction et de plaisir entre le corps et le texte, entre le conscient et l’inconscient ne la quittera plus tant dans son travail de comédienne que de metteur en scène.
Elle collabore avec différentes Cies et collectifs, Cie Ici-Même (gre), Wajdi Mouawad, Thierry Niang, Cie Tout Samba’l, Cie Lr, Zone et Cie, Cie La Criatura, Cie Lyakam… et interprète de nombreuses pièces d’auteurs contemporains W. Gombrowicz, S. Berkoff, Aperghis, D. Danis, F. Dürrenmatt, A Lygre, W Schwab, P Guéry, C Cozzolino…
Elle prend la direction artistique de la Cie Lr en 2016 pour laquelle elle écrit et mets en scène. Elle a enseigné à l’école de formation d’acteur de Marseille, Actor’s sud, et est intervenue pour différentes Cie et structures comme le Théâtre des Salins, scène nationale à Martigues, l’Université d’Aix-Marseille, l’Université de San Ignacio De Velasco en Bolivie, l’école des Beaux Arts et l’Institut Français de Sousse en Tunisie…
En 2014 la Cie Akalmie Celsius l’a invitée à mettre en scène sa nouvelle création pour l’espace public C’est de l’autre côté et la Cie Tétines et Biberons pour la création de la pièce Une journée comme les autres, avec une danseuse et un comédien en situation de handicape, autour de l’œuvre de S. Beckett. Depuis 2014, elle entame un partenariat avec Carole Errante et la Cie La Criatura autour des questions de dramaturgie et de direction d’acteur avec les groupes de femmes et d’étudiants qu’elles accompagnent régulièrement vers la scène. Et tout récemment avec Jessie Veera de la Cie Lyakam, elles mettent en frottement la forme traditionnelle de la danse Indienne Bharata Natyam et le théâtre contemporain, et notamment sur la création Miroir inattendu.
Depuis 2015 elle suit également le travail de Thomas Richards au Workcenter de J Grotowski à Pontedera et questionne le lien entre chamanisme, rencontres botaniques, états modifiés de conscience et le travail de l’acteur/ danseur/performeur.
Elle est invitée à donner de nombreux laboratoires des théâtre physique « L’Être traversé » en France et à l’Etranger, Tunisie, Bolivie, Equateur, Brésil…
Elle a été invité au Gabon par l’ethnie Bitwie pour vivre leur grand rituel de mort renaissance ainsi que dans la forêt Amazonienne en Equateur (communauté Shuars et Quechuas ) et en octobre dernier au Brésil (indiens Yawanawa).

Photos

Infos pratiques

Durée : minutes